Les langues anciennes dans le Nord et le Pas-de-Calais à la rentrée 2016

En janvier, l’APLAAL a lancé un sondage comparatif entre la situation actuelle des langues anciennes dans les établissements et celle qui se met en place pour la rentrée 2016, lorsque la réforme du collège sera effective. Nous en avons élaboré une synthèse que voici.
Il est encore possible de nous contacter pour affiner notre sondage, en complétant le tableau ci-joint qui a servi d’outil.
A titre d’information, nous estimons utile de faire connaître, en regard du sombre constat de cette synthèse, ces lignes extraites de l’Atlas académique des risques sociaux d’échec scolaire (parution en juin 2014, à partir de chiffres de l’Insee de 2006):
« La spécificité de cette académie est de présenter la plus forte implantation du type cumul de fragilités économique, familiale, culturelle  en milieu urbain (plus de la moitié des cantons et de la population) sans pour autant que les risques plus différenciés des autres types s’en trouvent réduits ».
La carte de la p.70 du document en donne une représentation visuelle. Lire ce document.
Ces fragilités restent alors que les langues anciennes s’en vont peu à peu.
Partagez sur vos réseaux préférés !
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on TumblrShare on LinkedInDigg thisShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit